Connect with us

Business

Michaella Rugwizangoga, hier réfugiée en côte d’ivoire, aujourd’hui CEO de Volkswagen Rwanda

Published

on

Michaella Rugwizangoga, PDG de Volkswagen Mobility Solution Rwanda.

C’est l’histoire de Michaella Rugwizangoga, 33 ans, PDG de Volkswagen Mobility Solution Rwanda et la plus jeune dirigeante de ce groupe automobile allemand.

Le jeudi 9 janvier lors de la 4è édition de la tribune HEC CEO Talk à Abidjan, elle est revenue sur son parcours inspirant, mais parsemé d’embûches.

« Les critères de base étaient de trouver des profils qui parlaient, français, anglais et allemand, couramment. J’ai fait une série de tests, psychotechniques, en mathématique, en connaissance générale… La dernière étape était un panel de sept directeurs allemands dont une femme. J’ai été interviewée pendant plus d’une heure. Une semaine après, on me dit : est-ce que ça t’intéresserait d’être notre CEO ? », raconte-t-elle.

Selon Afrik-une, pour ses proches, son succès ne surprend pas, car les coups de la vie lui ont donné un mental d’acier. En effet, rwandaise d’origine, elle est issue d’une famille de réfugiés en Côte d’Ivoire, obligée à tout reconstruire.

« Mes parents nous ont toujours dit : nous sommes réfugiés ici, demain nous serons quelque part d’autre, vous devez donc tenir sur vos deux jambes. Vous devez vous-même être votre source de motivation. Nous, on s’en sort, on vous donne une éducation, parce qu’on a étudié. On peut perdre tout, mais on ne peut pas perdre ce qu’on a appris. Ces phrases m’étaient, sans cesse, répétées depuis la maternelle, à l’âge de 5 ans », expliqua-t-elle.

Arrivée pour la première fois au Rwanda à l’âge de 18 ans, après son BAC S obtenu à Abidjan  où elle est née en 1986, la jeune étudiante s’inscrit dans une école d’ingénieur, obligée de basculer du français à l’anglais. Une année plus tard, elle décroche une bourse d’État pour des études d’ingénieur chimiste à l’université technique de Kaiserslautern en Allemagne. Et est à nouveau contrainte d’apprendre l’allemand. Chose qu’elle réussit en 5 mois, là où il en faut 12 normalement.
« Il n’y a pas de secret. C’est l’éducation, le travail, la continuité, une chose après l’autre, l’apprentissage du leadership et la prise d’initiative. Et j’ai été éduqué comme ça. Il n’y a que l’école et l’excellence qui comptent et ça m’a suivi, toute ma vie » poursuit-elle.

Après sept ans d’études en Allemagne, son diplôme en poche, Michaella Rugwizangoga, retourne au pays et commence sa carrière au Rwanda Development Board, puis rejoint la Fondation Imbouto de Jeannette Kagamé, première dame du Rwanda, avant de devenir Présidente Directrice Général de Volkswagen Mobility Solution Rwanda, depuis mars 2018.

 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

17 + eight =

Business

MAKUTANO Network Celebrates 10th Anniversary with Innovative “Forum 2023” in Côte d’Ivoire

Published

on

As MAKUTANO, the influential business network of the Democratic Republic of Congo, approaches its 10th anniversary, it continues to push the boundaries of innovation. With a firm belief that Africa’s prosperity hinges on robust partnerships between African nations, MAKUTANO proudly announces its groundbreaking “Forum 2023,” set to take place entirely “off-site” in Côte d’Ivoire.

The event is set to bring together fifty Congolese business leaders and high-performing investors, alongside a delegation of public decision-makers led by His Excellency, Prime Minister Jean Michel Sama Lukonde. This dynamic group will converge in Abidjan on the 20th and 21st of September, engaging in a series of collaborative discussions with a diverse array of 100 key decision-makers spanning both the public and private sectors across the continent.

The significance of the Forum 2023 lies not only in its unique format but also in its underlying mission. MAKUTANO’s emphasis on fostering strong inter-African partnerships underscores the understanding that the continent’s progress is intricately linked to collaborative efforts. By facilitating direct interactions among business leaders, investors, and government officials from different nations, the event seeks to catalyze discussions that could lead to innovative solutions, strategic alliances, and cross-border initiatives.

MAKUTANO’s choice of Côte d’Ivoire as the host country for this significant event also carries symbolic weight. The country, known for its economic dynamism and welcoming business environment, serves as an ideal backdrop for these crucial exchanges. The “hors les murs” approach—meaning “outside the walls”—represents a departure from traditional conference settings, offering participants a chance to connect in a relaxed yet stimulating atmosphere, away from the confines of convention centers.

As Africa stands on the precipice of various opportunities and challenges, the Forum 2023 is poised to contribute significantly to the continent’s growth trajectory. By facilitating direct engagement between the movers and shakers of Congolese and Ivorian business, politics, and entrepreneurship, MAKUTANO is paving the way for a new era of collaboration, partnership, and shared success.

As the countdown to September begins, anticipation builds for this transformative event, which promises to reshape the way business networks interact, collaborate, and innovate on the African continent.

Continue Reading

Business

Eni begins oil and gas production at Ivory Coast Baleine field

Published

on

Eni, the Italian energy company, has commenced oil and gas production at the Baleine Field in Ivory Coast. The CEO, Claudio Descalzi, noted that the initial production phase utilizes the Baleine FPSO, a refurbished floating production storage and offloading unit, capable of handling 15,000 barrels of oil per day and approximately 25 million standard cubic feet of associated gas per day.

The subsequent phase, set to commence by the close of 2024, is projected to amplify field production to 50,000 barrels of oil daily and around 70 million standard cubic feet of gas daily. Further down the line, the third phase aims to escalate field production to 150,000 barrels of oil and 200 million standard cubic feet of gas per day.

Claudio Descalzi emphasized that the first oil extraction from the Baleine Field is a significant achievement for Eni. He highlighted the rapid timeline of under two years from the declaration of commercial discovery to market entry, stemming from an exceptionally successful exploration effort.

Eni is collaborating on this endeavor, recognized as Africa’s first emission-free scope 1 and 2 project, with its Ivorian partner, Petroci. Eni also highlighted that Baleine stands as the largest hydrocarbon discovery in the Ivorian sedimentary basin.

Continue Reading

Business

Le géant Américain Stripe achète Paystack, leader du paiement en ligne au Nigeria.

Published

on

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, mais il serait supérieur à 200 millions de dollars selon des médias américains, soit l’une des plus grosses acquisitions de start-up jamais réalisées en Afrique.

«Plus de 60 000 entreprises au Nigeria et au Ghana utilisent Paystack pour recevoir des paiements en ligne et hors ligne en toute sécurité et développer de nouveaux modèles d’affaires», précise le communiqué de Stripe.

Basé à Lagos, Paystack assure plus de la moitié des transactions en ligne au Nigeria et souhaite se développer sur le continent africain, où le marché du commerce en ligne est en croissance de plus de 20 % par an.

«Cette acquisition donnera à Paystack les ressources pour développer de nouveaux produits […] et consolider le marché africain hyperfragmenté des paiements», a déclaré un dirigeant de Stripe, Matt Henderson, cité dans le communiqué.

«Nous sommes heureux d’accélérer notre expansion géographique et d’introduire plus de méthodes de paiement, plus de services à valeur ajoutée et une intégration plus poussée avec les plateformes mondiales», a réagi dans le même communiqué le cofondateur de Paystack, Shola Akinlade. Dans une vidéo diffusée sur Twitter, M. Akinlade décrit lui-même Paystack comme un «Stripe pour l’Afrique».

La start-up continuera son activité «de manière indépendante» et intégrera à terme le réseau mondial de paiements et de trésorerie du leader américain. L’acquisition est toutefois soumise à l’approbation des autorités de régulation.

Lancée en 2011 par deux Irlandais, les frères Patrick et John Collison, la société californienne Stripe est désormais valorisée à 36 milliards de dollars (environ 30 milliards d’euros). Elle compte parmi ses clients de très nombreuses start-up ainsi que des grands groupes, dont les géants du numérique, dans plus de 25 pays.

Avec AFP

Continue Reading

Trending

Translate »