Connect with us

Entertainment

R. Kelly demande sa libération sous caution, de peur de contracter le coronavirus

Published

on

Le 26 mars 2020, R. Kelly, par l’intermédiaire de ses avocats a énoncé une demande de libération, en raison de la crise du Coronavirus qui sévit dans le monde. Le chanteur de soul craint d’être contaminé par le Covid-19, compte tenu des mesures de distanciation peu évidentes en milieu carcéral.

Une fois encore, R. Kelly a saisi une occasion pour présenter une nouvelle demande de libération. Mais, si les raisons qu’il évoque sont fondées, il faut dire qu’elles sont valables pour l’ensemble des détenus de la prison fédérale de Chicago, où il séjourne depuis de nombreux mois déjà.

En effet, indique TMZ, le chanteur de RnB souhaiterait une libération anticipée, afin de rejoindre son domicile en détention surveillée. Il a alors suggéré une libération sous caution et le port d’un bracelet électronique, bien «que ça ne soit pas nécessaire en raison de l’actuelle pandémie et qu’il y a très peu de chance qu’il se retrouve dehors en ces circonstances».

Rappellant par ailleurs des mesures sanitaires «faibles» et de «mauvaise qualité», appliquées, ou «la distanciation sociale est presque impossible en prison», il estime que forcer quiconque à rester emprisonné dans ces conditions équivaut à «boire du poison».

Pour rappel, R.Kelly est detenu depuis l’été dernier sur des accusations répétées de pédophilie, d’agression sexuelle et de viol sur mineur, et même d’avoir constitué un réseau d’esclaves sexuelles. Il avait plaidé non coupable ces chefs d’inculpation. Cependant, s’il en est reconnu coupable, il risque la prison à vie.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × cinq =

Entertainment

Booba sur le mouvement Black Lives Matter et Justice Pour Adama: « Je pense que c’est perdu d’avance malheureusement »

Published

on

Dans la première partie de son interview pour Brut publiée mercredi 4 mars, Booba est revenu sur l’affaire George Floyd et a porté un regard très critique sur le traitement qu’en a fait la France.Pour le rappeur, « on l’a tous abandonné ». « Les gens me faisaient rire à poster des carrés noirs et à manifester mais… C’était que trendy. Quelqu’un se soucie des quatre flics qui sont sortis sous caution et qui sont en liberté ? Personne n’en parle. », a déploré l’artiste de 44 ans.

Le rappeur a ensuite dénoncé de faux engagements en citant une chanson figurant sur « Ultra », son dernier album à paraître ce vendredi 5 mars, dans laquelle il dit : « Ils font la guerre avec des chars, on poste des carrés noirs sur insta ».A la question portant sur la mobilisation du comité Justice pour Adama et de la manifestation qui a rassemblé 20 000 personnes à Paris en juin 2020, Booba a déclaré y voir une « récup' ». « S’il faut attendre un autre décès pour parler d’Adama, c’est pas sincère. […] Les combats, c’est bien de les mener si on peut les gagner », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Jamais la France ne mettra en prison l’un de ses soldats. Il faut être réaliste. »

Le natif de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), d’origine sénégalaise, a salué la détermination et la noblesse de la lutte de la militante Assa Traoré, bien qu’il semble avoir une vision assez manichéenne de l’issue de l’affaire : « Je pense que c’est perdu d’avance malheureusement. »Revenant sur son choix de quitter la France, le rappeur a souligné qu’il était important de ne pas s’éprendre d’idéaux utopiques en pensant « qu’on va changer tout un pays, tout un continent. Il faut être réaliste. »

Continue Reading

Entertainment

DC Comics vient d’annoncer le premier personnage noir à assumer le rôle de Batman.

Published

on

Faisant partie de la nouvelle série Future State de la société, le prochain Batman se concentrera autour de Tim Fox, le fils séparé du PDG de Wayne EnterpriseLucius Fox et frère de l’ancien Batwing Luke Fox. La mini-série de quatre livres sera écrite par l’écrivain de 12 Years a Slave John Ridley et comportera des œuvres de Doug Braithwaite et Diego Rodriguez.

Ridley a révélé lors d’une récente interview avec le New York Times que ses fils étaient une grande source d’inspiration pour le projet. « Ils sont heureux pour moi. Ce sont de grands supporters. Mais ils préfèrent de loin voir Black Panther plutôt que 12 Years a Slave, soyons honnêtes », a-t-il déclaré. «

Donc, pour pouvoir écrire le prochain Batman, pour qu’ils sachent que ce prochain Batman sera noir, tout le monde sur la planète peut le détester, avoir un problème avec lui, le dénigrer, mais j’ai mon public et ils l’aiment déjà

Selon DC, le personnage de Tim Fox a fait sa première apparition dans une bande dessinée le 10 avril, 1979.
Le prochain Batman arrivera le 5 janvier 2021, avec de nouveaux numéros toutes les deux semaines.

Continue Reading

Entertainment

Omar Sy accusé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura

Published

on

Omar Sy doit faire face à une polémique. Alors que le comédien s’était amusé à parodier une chanson d’Aya Nakamura en faisant renaître son personnage de Doudou, il a rapidement été accusé de racisme. Face aux critiques, l’acteur est rapidement sorti de son silence. Non Stop People vous en dit plus.

Les fans d’Omar Sy avaient eu droit à une surprise de la part de l’acteur ce dimanche 22 novembre. Visiblement inspiré par la dernière chanson d’Aya Nakamura intitulé « Doudou », il a dévoilé sur Instagram une vidéo d’une parodie mettant en scène son personnage culte du SAV des émissions nommé également Doudou. Vêtu d’un foulard sur la tête, Omar Sy s’est amusé à fredonner la chanson : « C’était trop tentant », a-t-il écrit en légende. Rapidement, les internautes ont réagi à cette parodie : « Il nous avait manqué Doudou », « Enfin le retour », « On a tous besoin de revoir Doudou », « Doudou est revenu », « Trop de souvenirs », « Tu chantes mieux qu’elle, Doudou », « Je préfère lui à Aya », « Mieux que l’originale même ».

« JE SUIS LIBRE »

Malheureusement pour le comédien, sa parodie n’a pas été du goût de tout le monde. De nombreux militants anti-racistes se sont indignés sur la Toile en découvrant le fort accent d’Omar Sy sur sa vidéo. Enervé par les critiques, l’acteur français est sorti de son silence sur Twitter en répondant à certains tweets : « Doudou. Homme. Chanteur. 10 ans dans le SAV. 2020 triste époque. Cessons de dire des bêtises. Doudou, personnage masculin qui existe depuis 15 ans dans le SAV qui n’a jamais été là pour moquer. Un hommage ici au titre d’Aya qui s’appelle comme lui plus un soutien face à tout ce qu’elle reçoit elle aussi de critiques aussi injustes et malveillantes. Je suis libre et la critique ici ne mène à rien à part diviser. Surtout, la vraie vie est ailleurs que sur Twitter et les vraies actions qui changent les choses aussi ». De son côté, Aya Nakamura n’a pas réagi à la polémique.

non-stop-people
Continue Reading

BUZZ

Translate »