Connect with us

CULTURE

Stephanie Hien, la reine de l’évènementiel et l’ambassadrice de la culture Burkinabè aux Etats-Unis

Published

on

Stéphanie A. Hien, CEO de Richissime Prod

Jeune et dynamique, Stéphanie A. Hien est une Opératrice Culturelle bien connue qui n’est plus à présenter aussi bien à New-York qu’au pays des hommes intègres.

Plus connue dans le milieu du Showbiz et de la culture sous le nom de Richissime Stephy, cette dynamique jeune dame est aujourd’hui l’une des meilleures ambassadrices de la culture et de la musique Burkinabè aux Etats-Unis.

Son dévouement à la promotion de la culture Burkinabè, son dynamisme et sa proximité avec la musique l’ont emmené à s’imposer en si peu de temps comme la dame de fer du showbiz et de l’événementiel à New-York.

À la tête de RICHISSIME PROD, Stephy est pratiquement impliquée dans tous les évènements qui touchent la diaspora, c’est d’ailleurs à juste titre qu’il se raconte à New-York dans les milieux africains que:

« Si tu veux réussir ton évènement ici à New-York ou aux Etats-Unisparle avec Stephy… »

Sa structure RICHISSIME PROD est organisée autour de plusieurs spécialisations dont les plus importantes sont Richissime-Event, son pôle événementiel pour l’organisation d’événement privés et Grand Public. Africa Music Management dont la mission principale est de promouvoir et de gérer la carrière des artistes de son écurie.

 Pour bien faire les choses, elle s’est dotée d’un site internet panafricain dénommé AFRICAMM, spécialisé dans la promotion d’œuvres musicales de tous les artistes d’origines africaines. Cet engagement lui vaut d’ailleurs une grande reconnaissance et un respect aussi bien des artistes, des autres managers que des producteurs d’artistes.

Très discrète et ambitieuse, Stephy a su monter son petit empire qui continue d’ailleurs de grandir vu tous ses projets et toutes les sollicitations dont elle fait l’objet. Manager d’évènements, Productrice d’artiste, Promotrice de spectacles, Richissime Stephy est l’une des People incontestables du Showbiz Burkinabè et de la sous-région ouest africaine.

Elle se prépare d’ailleurs à lancer l’édition 2019 de FARAFINA MOUSSO  l’évènement par excellence de la promotion de la femme africaine aux Etats-Unis, qui est aujourd’hui l’un des évènements africains les plus vue en Amérique.

Femme forte, instruite, Entrepreneure, passionnée de cinéma et de cuisine, Stéphanie A. Hien fait aujourd’hui partie des acteurs culturels Burkinabè et africains les plus influents de la diaspora qui luttent pour le rayonnement de la culture et de la musique du Burkina Faso et de toute l’Afrique

CULTURE

Le saxophoniste camerounais Manu Dibango est mort des suites du Covid-19 à 86 ans

Published

on

Légende de l'afro-jazz, le saxophoniste Manu Dibango est mort des suites du Covid-19
Le saxophoniste Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19, ont indiqué ses proches mardi dernier. Le chanteur et musicien de jazz camerounais était hospitalisé en région parisienne après avoir été contaminé par le virus.

« Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19 », a annoncé la famille du saxophoniste dans un communiqué.

Manu Dibango durant un concert à Abidjan en 2018.

60 ans de carrière et auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, « Soul Makossa » (1972),

Né à Douala, Emmanuel N’Djoke Dibango était arrivé à Marseille en 1949. Fait chevalier de la Légion d’honneur en 2010, « Papa Manu » avait célébré ses 60 ans de carrière l’an dernier avec son « Safari symphonique » mêlant jazz et musique classique.

« Soul Makossa », le morceau qui l’a fait naître, a connu un étonnant destin. Ce n’était au départ que la face B d’un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations. Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album « Thriller ». Un accord financier avait finalement été trouvé.

Le 18 mars, la contamination de l’artiste avait été annoncée sur sa page Facebook« Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », indique la famille dans son communiqué.

Continue Reading

CULTURE

 Le DJ Black N Mild  est mort du Coronavirus à 44 ans

Published

on

Dj Black N Mild mort à 44 ans du coronavirus / Ph : facebook.com/djblacknmild1

Le  célèbre DJ Americain Black N Mild, de son vrai non Oliver Stokes Jr, est décédé à la nouvelle-Orléans ce jeudi 19 mars 2020. Agé de seulement 44 ans, il est l’une des nombreuses victimes du coronavirus (COVID-19).

 

Black N Mild était connu et aimé pour avoir fait connaître la musique électronique à la Nouvelle-Orléans à travers la radio et son émission « Bounce 104.5 ». D’ailleurs très fier de lui, il avait posté un article sur facebook le 3 février dernier, « J’ai été le premier DJ de l’histoire de Nola à avoir une émission de mix radio dédiée à Nola Bounce« . Le DJ avait une émission en direct, à lui, appelée « Rhythm and Bounce » et présentée chaque samedi soir sur la station WBOK de la Nouvelle-Orléans de 2013 à 2017. En parallèle, Black N Mild vivait de sa passion dans les clubs, les bars ou des fêtes privées, de l’ensemble de la région américaine.

Black N Mild pensait avoir une pneumonie…

 

Black N Mild, de son vrai nom Oliver Stokes Jr, en plus de sa carrière musicale, travaillait à l’école Arthur Ashe Carter depuis juillet 2019, « Notre communauté scolaire est dévastée » a regretté Sabrina Pence, la directrice. Oliver Stokes, a quitté l’école le 9 mars dernier avec de la fièvre, et n’est pas revenu. Sur les réseaux sociaux, le DJ avait tenu à rassurer ses fans, le 11 mars, en annonçant qu’il s’agissait d’une pneumonie. Mais finalement, la paroisse de la Nouvelle Orléans a confirmé ce vendredi 20 mars, qu’il s’agissait bien du Coronavirus

Continue Reading

CINEMA

Netflix lance sa première série originale « Made in Africa »

Published

on

"Queen Sono" sur Netflix. Netflix
Queen Sono est une série produite par la plateforme Netflix, faite de bastons et d’espionnage. Lancée vendredi 28 février, ce programme est la toute première série originale « Made in Africa » de la plateforme. Elle suit en six épisodes la vie d’une agente secrète sud-africaine au caractère bien trempé, qui enchaîne les missions sur le continent tout en étant poursuivie par le souvenir de sa mère.
 L’actrice sud-africaine Pearl Thusi joue une espionne dans la série Queen Sono.
 L’actrice sud-africaine Pearl Thusi joue une espionne dans la série Queen Sono. (NETFLIX)

Une intrigue ancrée en Afrique

Pour conquérir de nouveaux abonnés africains, la plateforme misait jusque-là sur des acquisitions. Installée sur le continent depuis 2016, Netflix a par exemple acheté plusieurs films nigérians issus de « Nollywood », ou des séries comme le thriller sud-africain Shadow. Mais désormais, l’entreprise américaine entend produire son propre contenu en Afrique, avec cette première série originale.

L’héroïne de Queen Sono, jouée par l’actrice sud-africaine Pearl Thusi, est une espionne sans peur qui maîtrise aussi bien les techniques de combat que l’art de la séduction, à l’image des personnages féminins de la série Alias ou du film Black Panther. Les rênes de la série ont été confiées au comédien et réalisateur sud-africain Kagiso Lediga, bien décidé à ancrer l’intrigue en Afrique, avec des scènes tournées par exemple au Kenya ou au Nigéria, des dialogues dans les multiples langues du continent, et une bande son reprenant des artistes locaux. Tout un cocktail qui devrait avoir de quoi séduire le public à la fois local et international.

/Francetvinfo

Continue Reading
Advertisement

Facebook

BUZZ

Translate »