Connect with us

Sports

CAN 2019: Le Bénin crée l’exploit et élimine le Maroc en 8es de finale

Published

on

FOOTBALL: Le Bénin vient d’écrire une nouvelle page de son l’histoire !

La modeste équipe du Bénin a disposé du Maroc au terme d’un match tendu (1-1) et d’une séance de tirs au but (4-1). Parti grand favoris dans cette rencontre, le Maroc d’Hervé Renard n’a pas réussi á passer les Ecureuils du Bénin. Ultra-dominateurs en première période, les coéquipiers d’un Hakim Ziyech inspiré mais malheureux n’arrivaient pas à porter le danger devant la cage adverse. Malgré toutes leurs tentatives avec même un but refusé pour hors-jeu, ce sera 0-0 à la pause.

À la reprise ce sont les ecureuils qui vont réaliser un sacré hold-up sur un Corner a la (53e) , Adilehou sur  une reprise de volée dans la surface va donner de l’espoir et permettre au Bénin de rêver.

Assommé par ce coup de tonnerre, le Maroc va tout tenter pour revenir á la marque sans grand succès devant un portier du Bénin Allagbé, très bon ce vendredi. Et c’est finalement sur une erreur d’Adeoti, profitant à Boussoufa, qu’En-Nesyri permettait aux Lions de revenir à  la marque et de croire en une possible qualification. À (1-1) tout restait à  jouer pour les 2 équipe et c’est bien évidemment le Maroc qui va continuer de presser haut, et c’est finalement dans le temps additionnel que les lions vont se voir offrir un penalty par l’arbitre angolais sur une faute de Stephane Sessegnon, mais malheureusement Ziyech verra son penalty atterir sur le poteau (90+5e).

Dans les prolongations, les Béninois, sans se créer la moindre occasion, vont ténir le score. Et c’est à l’issue d’une séance de tirs au but palpitante et historique que le Bénin se qualifiait finalement ! 100% de réussite aux tirs au but contre deux ratés du côté Marocain. Exceptionnel, le Bénin est en 1/4 de finale pour la première fois de son histoire !

Sports

Quatre jours après un terrible K.O., le boxeur américain Patrick Day est mort

Published

on

Le boxeur américain Patrick Day, qui était dans un état critique depuis le violent K.O. dont il a été victime samedi soir, est mort à 27 ans mercredi des suites de sa lésion cérébrale, a annoncé le promoteur de combats Lou DiBella. « Patrick Day est décédé le 16 octobre 2019, des suites de la lésion cérébrale traumatique qu’il a subie dans son combat » des super-welters contre son compatriote Charles Conwell, indique le communiqué.

« Il était entouré de sa famille, d’amis proches et de membres de son équipe, dont son mentor, ami et entraîneur Joe Higgins. Au nom de la famille de Patrick, de son équipe et de ses proches, nous sommes reconnaissants pour les prières, le soutien et les marques d’amour adressés à Pat depuis sa blessure », a poursuivi Lou DiBella.

C’est au 10e round que Patrick Day a subi son K.O., samedi soir dans la Wintrust Arena de Chicago, après un terrible crochet gauche de Conwell, sa tête ayant heurté lourdement le tapis. Malmené durant tout le combat, il avait déjà vacillé juste avant sur une droite de son adversaire. Patrick Day a été évacué inconscient sur une civière et transporté à l’hôpital Norhtwestern Memorial de la ville, où il a ensuite subi en urgence une opération de chirurgie cérébrale. Dans le coma depuis lors, il se trouvait dans le service de soins intensifs de l’hôpital.

Troisième boxeur mort cette année

Ce combat marquait son retour sur un ring après une défaite en juin à New York contre Carlos Adames, sa quatrième en 22 combats durant sa carrière professionnelle débutée en 2013.

Day est au moins le troisième boxeur professionnel à mourir des suites de blessures sur un ring cette année. Le boxeur argentin Hugo Santillan est décédé en juillet après un combat à San Nicolas, juste au nord de Buenos Aires. Sa mort est survenue deux jours seulement après celle du Russe Maxim Dadashev des suites d’une lésion cérébrale subie au cours d’un combat contre le Portoricain Subriel Matias dans le Maryland (est des Etats-Unis).

Dans son communiqué, M. DiBella a appelé indirectement les autorités à adopter des normes de sécurité plus strictes autour d’un combat de boxe, sans entrer dans les détails. « Il est très difficile d’expliquer ou de justifier les dangers de la boxe dans un moment pareil (…) Cependant, l’heure est venue de passer à l’action. Bien que nous n’ayons pas les réponses, nous savons les nombreuses questions à poser et nous avons les moyens d’y répondre de manière responsable, pour rendre la boxe plus sûre pour tous les participants », a-t-il écrit.

Par AFP

Continue Reading

Sports

Paul Kagamé a inauguré un palais des sports ultramoderne à Kigali

Published

on

Le président Paul Kagame a inauguré vendredi soir le Kigali Arena, un palais des sports ultramoderne d’une capacité de 10 000 place. il a profite de cette occasion pour encourager les jeunes au sport et à l’utiliation de ces installations car selon lui, cette Arena n’est pas une simple décoration.

Inauguration colorée de la Kigali Arena

Située à côté du stade national Amahoro, cette Arene a été construite en un temps record de 6 mois et le Président a tenu a féliciter son constructeur, la firme turque Summa pour la livraison du site dans les délais pour accueillir la finale NBA Africa en mars prochain.

Le président Kagame a salué la présence du président et directeur général de Summa, Salim Bora, en indiquant que la firme turque avait fait un travail extraordinaire en construisant l’arène dans les meilleurs délais.

«Je tiens à remercier tous ceux qui ont construit cette arène, la Summa Company Turkey, qui a construit cette arène en seulement six mois. Ils travaillaient jour et nuit. Et c’est comme cela que nous devrions tous apprendre à travailler, rapidement et dans la qualité », a déclaré le Président Kagame, ajoutant que 70% des personnes qui ont construit cette installation étaient des Rwandais.

 «C’est un produit de nos propres ressources en tant que Rwandais. Sa construction dans un court laps de temps n’a pas compromis la qualité et elle a été construite avec nos ressources, ce que nous devrions célébrer », a-t-il déclaré.

 

 

Continue Reading

Sports

AFROCAN 2019 : LES LÉOPARDS DU CONGO CHAMPIONS D’AFRIQUE !

Published

on

Les Léopards de la RDC se sont imposés  (82-61) ce samedi 27 juillet en finale de l’AfroCan à Bamako (Mali) contre le Kenya et remportent ainsi la première édition de  lAfroCan-Messieurs. 

C’est donc un sacre historique, parce que jamais les Léopards masculins n’ont monté sur la plus haute marche continentale. Pour les kényans, ce parcours restera à jamais graver dans les mémoires, surtout après avoir été absent de la scène continentale depuis 1993.
AfroCan 2019 : les Léopards de la RDC sur le toit d'Afrique !
Les Congolais déjà battu au début de la compétition leurs homologues kenyans (82-65). Révélation du tournoi, l’équipe kenyane s’était défaite des marocains (96 – 66). Pour leur part, les fauves congolais avaient dominé les palancas negras d’Angola (84-78) jeudi dernier pour se hisser en finale de cette première édition de cette compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent.

Toujours ce samedi, l’Angola s’est, pour sa part,imposé devant le Maroc (88-71) dans le cadre du match pour la 3e place.

Continue Reading

BUZZ

Translate »