Connect with us

Entertainment

50 Cent reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame

Published

on

Le rappeur américain 50 Cent a dévoilé jeudi son étoile sur le célèbre «Walk of Fame» d’Hollywood, au cours d’une cérémonie où il en a profité pour rendre hommage au défunt basketteur des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant.

Le rappeur 50 Cent reçoit son étoile à Hollywood

«Comment représenter Kobe en un mot? La discipline. Deux mots: la passion. Il était passionné. Il travaillait et il n’y avait pas beaucoup de mecs qui pouvaient battre Kobe Bryant», a-t-il déclaré à propos de la légende de la NBA, décédée dimanche à 41 ans dans un tragique accident d’hélicoptère avec sa fille.

Pour la cérémonie, 50 Cent, qui a dominé le monde du rap dans les années 2000 grâce à sa sulfureuse image de gangsta-rappeur, était notamment accompagné de ses producteurs, mentors et amis Eminem et Dr. Dre.

Lors de leur première rencontre, le rappeur blanc de Detroit s’est souvenu se dire à lui-même: «il va être une star», a-t-il raconté. «C’était sa manière de se comporter, son style, tout. Il avait l’air de tout avoir pour lui».

Originaire de New York, Curtis Jackson, de son vrai nom, s’est fait relativement discret dans le monde de la musique ces dernières années pour se concentrer sur les affaires ou la télévision.

Son étoile est la 2.686e du célèbre boulevard californien, très prisé des touristes.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =

Entertainment

R. Kelly demande sa libération sous caution, de peur de contracter le coronavirus

Published

on

Le 26 mars 2020, R. Kelly, par l’intermédiaire de ses avocats a énoncé une demande de libération, en raison de la crise du Coronavirus qui sévit dans le monde. Le chanteur de soul craint d’être contaminé par le Covid-19, compte tenu des mesures de distanciation peu évidentes en milieu carcéral.

Une fois encore, R. Kelly a saisi une occasion pour présenter une nouvelle demande de libération. Mais, si les raisons qu’il évoque sont fondées, il faut dire qu’elles sont valables pour l’ensemble des détenus de la prison fédérale de Chicago, où il séjourne depuis de nombreux mois déjà.

En effet, indique TMZ, le chanteur de RnB souhaiterait une libération anticipée, afin de rejoindre son domicile en détention surveillée. Il a alors suggéré une libération sous caution et le port d’un bracelet électronique, bien «que ça ne soit pas nécessaire en raison de l’actuelle pandémie et qu’il y a très peu de chance qu’il se retrouve dehors en ces circonstances».

Rappellant par ailleurs des mesures sanitaires «faibles» et de «mauvaise qualité», appliquées, ou «la distanciation sociale est presque impossible en prison», il estime que forcer quiconque à rester emprisonné dans ces conditions équivaut à «boire du poison».

Pour rappel, R.Kelly est detenu depuis l’été dernier sur des accusations répétées de pédophilie, d’agression sexuelle et de viol sur mineur, et même d’avoir constitué un réseau d’esclaves sexuelles. Il avait plaidé non coupable ces chefs d’inculpation. Cependant, s’il en est reconnu coupable, il risque la prison à vie.

Continue Reading

CULTURE

Le saxophoniste camerounais Manu Dibango est mort des suites du Covid-19 à 86 ans

Published

on

Légende de l'afro-jazz, le saxophoniste Manu Dibango est mort des suites du Covid-19
Le saxophoniste Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19, ont indiqué ses proches mardi dernier. Le chanteur et musicien de jazz camerounais était hospitalisé en région parisienne après avoir été contaminé par le virus.

« Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19 », a annoncé la famille du saxophoniste dans un communiqué.

Manu Dibango durant un concert à Abidjan en 2018.

60 ans de carrière et auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, « Soul Makossa » (1972),

Né à Douala, Emmanuel N’Djoke Dibango était arrivé à Marseille en 1949. Fait chevalier de la Légion d’honneur en 2010, « Papa Manu » avait célébré ses 60 ans de carrière l’an dernier avec son « Safari symphonique » mêlant jazz et musique classique.

« Soul Makossa », le morceau qui l’a fait naître, a connu un étonnant destin. Ce n’était au départ que la face B d’un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations. Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album « Thriller ». Un accord financier avait finalement été trouvé.

Le 18 mars, la contamination de l’artiste avait été annoncée sur sa page Facebook« Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », indique la famille dans son communiqué.

Continue Reading

CULTURE

 Le DJ Black N Mild  est mort du Coronavirus à 44 ans

Published

on

Dj Black N Mild mort à 44 ans du coronavirus / Ph : facebook.com/djblacknmild1

Le  célèbre DJ Americain Black N Mild, de son vrai non Oliver Stokes Jr, est décédé à la nouvelle-Orléans ce jeudi 19 mars 2020. Agé de seulement 44 ans, il est l’une des nombreuses victimes du coronavirus (COVID-19).

 

Black N Mild était connu et aimé pour avoir fait connaître la musique électronique à la Nouvelle-Orléans à travers la radio et son émission « Bounce 104.5 ». D’ailleurs très fier de lui, il avait posté un article sur facebook le 3 février dernier, « J’ai été le premier DJ de l’histoire de Nola à avoir une émission de mix radio dédiée à Nola Bounce« . Le DJ avait une émission en direct, à lui, appelée « Rhythm and Bounce » et présentée chaque samedi soir sur la station WBOK de la Nouvelle-Orléans de 2013 à 2017. En parallèle, Black N Mild vivait de sa passion dans les clubs, les bars ou des fêtes privées, de l’ensemble de la région américaine.

Black N Mild pensait avoir une pneumonie…

 

Black N Mild, de son vrai nom Oliver Stokes Jr, en plus de sa carrière musicale, travaillait à l’école Arthur Ashe Carter depuis juillet 2019, « Notre communauté scolaire est dévastée » a regretté Sabrina Pence, la directrice. Oliver Stokes, a quitté l’école le 9 mars dernier avec de la fièvre, et n’est pas revenu. Sur les réseaux sociaux, le DJ avait tenu à rassurer ses fans, le 11 mars, en annonçant qu’il s’agissait d’une pneumonie. Mais finalement, la paroisse de la Nouvelle Orléans a confirmé ce vendredi 20 mars, qu’il s’agissait bien du Coronavirus

Continue Reading
Advertisement

Facebook

BUZZ

Translate »